Prochainement

Le Caravage

film d'Alain Cavalier

un film événement à Saumur, la ville symbole de l'équitation française.

Une séance à ne pas manquer !


Nouveau : retrouvez toutes les fiches de tous les films programmés par Plein Ecran, classées par années.  Rendez-vous sur l'onglet "Téléchargements".


Plein Écran, association saumuroise, a pour but de présenter au public un choix de films de qualité, connus ou moins connus. Elle a aussi pour but de donner une seconde chance à des films qui n'ont pas eu le succès public qu'ils méritaient. Toutes les projections sont suivies d'un débat du public animé par une personnalité  du cinéma, afin d'enrichir la réflexion de chacun autour d'une œuvre cinématographique.

Plein Écran ne vit que par les cotisations de ses adhérents et le soutien de ses partenaires, la recette des entrées étant perçue par notre partenaire, le cinéma Le Palace.

Plein Écran a besoin de vous : rejoignez-nous !


VOTRE PROCHAIN FILM

mardi 1er mars 2016

Dans le cadre du festival Premiers Plans d'Angers,

projection d'un court-métrage primé en 2016

suivi de

Le Caravage

film d'Alain Cavalier

documentaire - France - 1h10

 en présence du réalisateur

Chaque jour, de bon matin, Bartabas travaille son cheval préféré, Caravage. Tous les deux ont une conversation silencieuse où chacun guide l’autre. Atteindront-ils une certaine perfection qui les autorise à se présenter devant un public ? Traverser les pépins de santé, se remettre de séances ratées, s’affiner, goûter la joie d’un sans faute. Le cinéaste est admis à être témoin de cette intimité. A la longue, c’est la naissance d’un trio où les cœurs sont ensemble. Le spectateur en fera peut-être un quatuor.

Filmeur délicat et passionné, Alain Cavalier dévore de sa petite caméra un cheval au travail. Un portrait amoureux de l'animal et le récit muet de son histoire avec l'écuyer Bartabas. Un film léger, puissant et tendre. (Les Fiches du Cinéma)

 

Mission accomplie : il y a de la grâce dans ces images du Caravage, masse de muscles qui se révèle d'une légèreté quasi aérienne au galop. On voit aussi les soins apportés à l'animal lors de la maladie, la relation fusionnelle avec son maître... Et, comme souvent chez le cinéaste de Thérèse, cette émotion n'exclut pas la malice.  (Télérama)

 

Le spectateur a tout le temps de réfléchir à comment sont montrés d’habitude les animaux au cinéma. Avec maintes paroles pour combler le silence des bêtes. C’est peu dire qu’Alain Cavalier ne tombe pas dans ce travers.  (Libération) 

Le Caravage, c’est le nom du cheval de Bartabas. Les deux, l’animal et l’homme, composent un couple, qu’Alain Cavalier suit avec fluidité de jour en jour, du moment où il se forme, lors du dressage, au travail à deux accompli au manège d’Aubervilliers, jusqu’au moment où ils parviennent à l’accord parfait, à l’harmonie. (Le Dauphiné Libéré)

   

Prolongez le débat !

Un commentaire sur le dernier film présenté ?

C'est ici !