UNE JOURNÉE  A ANGERS, AU FESTIVAL PREMIERS PLANS :

LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES !

Le déplacement à Angers aura lieu le dimanche 27 janvier 2019

Tarif adhérents : 25 €, tarif non-adhérents : 30 €

Ce tarif comprend le voyage aller-retour et 3 billets pour 3 films à votre choix.

Les inscriptions sont dès à présent ouvertes. Vous pouvez vous inscrire par courrier à Plein Ecran, 11 rue du Temple 49400 Saumur ou au Grand Palace lors de nos séances. Dans tous les cas, merci de préciser votre numéro de téléphone portable afin que nous puissions vous joindre facilement en cas de nécessité.

Vous pouvez télécharger un bulletin d'inscription en cliquant ici.


 

davantage de précision ici et sur le site du Grand Palace http://lepalacesaumur.fr


Plein Écran, association saumuroise, a pour but de présenter au public un choix de films de qualité, connus ou moins connus. Elle a aussi pour but de donner une seconde chance à des films qui n'ont pas eu le succès public qu'ils méritaient. Toutes les projections sont suivies d'un débat du public animé par une personnalité  du cinéma, afin d'enrichir la réflexion de chacun autour d'une œuvre cinématographique.

Plein Écran ne vit que par les cotisations de ses adhérents et le soutien de ses partenaires, la recette des entrées étant perçue par notre partenaire, le cinéma Le Palace.


VOTRE PROCHAIN FILM AVEC PLEIN ECRAN

au Grand Palace à 20h15

 

 MARDI 27 NOVEMBRE 2018 

 

LE VÉNÉRABLE W

  

film de Barbet Schroeder

Documentaire, Suisse-France, 2017

 

présenté par Lionel Baier, producteur

En Birmanie, le « Vénérable W. » est un moine bouddhiste 

très influent. Partir à sa rencontre, c’est se retrouver au cœur du racisme quotidien, et observer comment l'islamophobie et 

le discours haineux se transforment en violence et en destruction. Pourtant nous sommes dans un pays où 90% de la population est bouddhiste, religion fondée sur un mode de vie pacifique, tolérant et non-violent.

 

Avec "Le Vénérable W.", Barbet Schroeder dresse un troisième portrait d’homme de pouvoir qui incarne une forme de malignité en la justifiant par la vertu : édifiant. (Culturebox-France Télévisions)

 

Barbet Schroeder nous convie à une réflexion signifiante sur les tensions de notre monde contemporain, en attirant notre regard sur le génocide ethnico-religieux dont la communauté musulmane est victime en Birmanie. Un documentaire aussi effroyable que nécessaire. (aVoir-aLire.com)

 

En ­retraçant le terrible cours des événements, (le) film (de Barbet Schroeder) révèle les rouages d’une machine infernale de manipulation des foules. Même la Prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, ne parviendra pas à empêcher le massacre des musulmans.

 

Avec des documents chocs et inédits, dont une longue interview de Wirathu lui-même, Barbet Schroeder montre de façon salutaire, à travers la violence islamophobe d’un pays dont le bouddhisme prêche pourtant la tolérance, que la bête n’en finit pas de bouger. (Le Dauphiné Libéré)

 

C'est dans ces instants a priori platement pédagogiques, qu'apparaît en toute netteté la formidable réussite du projet de Schroeder, à la hauteur de ses nobles ambitions.(Critikat.com)

 

Attention : certaines images peuvent choquer un public sensible

 


PAS ENCORE ADHÉRENT(E) ?

Vous trouverez un bulletin d’adhésion pour la saison 2018-2019 ici




Prolongez le débat !

Un commentaire sur le dernier film présenté ?

C'est ici !